Espace francophone... un art de vivre

Accueil | Jeux - Sons MP3 | Horoscopes | Salle de chat | Restaurants | Recettes-cuisine
Karaoké
| Humour | Sélection | Moteurs de recherche | Infos | Pays à visiter | Partenaires

Par un soir…

Assise seule près du feu par cette nuit étoilée, seule avec mes pensées.
J’admire ce ciel étoilé , la lune et les étoiles m’ont toujours fascinée… Cette étoile la plus scintillante est celle de mes rêves, elle ne me quitte jamais…
Elle vient briller sur moi, guide mes pas, éclaire mes nuits…
Le vent me cajole je me sens libre.

L’amour sans histoire allume une énergie nouvelle, mes yeux attirés vers cette incroyable lueur...

On m’enseignait que l’amour triompherait toujours et que le mal ne contenait aucune chance de séparer deux êtres qui s’étaient croisés par hasard un jour et qui allaient s'aimer… Pourtant le noir de cette nuit était mystérieux, j’avais les yeux ouverts fixés sur cette étoile et lui demandais de m’éclairer car dans ma tête toutes mes pensées s’entremêlaient, tout ce bousculait…

Et ce soir la lune et les étoiles ont masqué l’amour et brouillé mes pensées.

J’ai peur du noir qui vient le soir, peur de me révéler,  je préfère me cacher,  j’ai peur de la solitude, j’ai peur du vide, ce vide qui habite mon cœur à présent .

J’ai tant besoin d’amour, mais j’ai aussi peur de l’amour,  j’ai trop aimé ça me fais mal …Combien de fois toi solitude t’ais- je repoussée combien de fois ais-je échoué ? Car dans ce couloir vide de ma vie à chaque tourment elle reviens. J’aurais besoin d’un ami pour m’aider à traverser la vie car mon cœur se dessèche peu à peu avec les années je le sens mourir… Tes yeux bruns d’une profonde noirceur doux comme un ange pur comme de la neige, ta voix enchanteresse savaient si bien inventer les mots les plus simples pour définir le temps qui fût remarquable. Dieu seul sait qu’un cœur peut-être fragile et même si je tombe tes ailes viendront me chercher avec leurs mots silencieux ...

Par ce beau samedi ensoleillé tu as su faire chavirer mon cœur et lorsque tu es partis,  j’ai senti soudainement une tristesse de voir cette belle journée déjà se terminer, alors que  près de toi je voulais demeurer…

Chaque jour je pense à toi mes larmes coulent doucement sur mes joues. Depuis ce grand moment près de toi j’aimerais être endormie pour le reste de ma vie…

Voilà une autre journée qui s’achève...

Une autre nuit dans cette noirceur, une autre nuit froide et cruelle j’ai peur,  mon cœur bat désespérément je me dois de partir au loin très loin. Que de peines et déceptions m’apportait cet amour… Pourquoi cet homme, beau amusant, enjoué comme je l’avais imaginé…s’est-il révélé être le contraire. Je me suis retrouvé avec d’horribles sentiments …Seule je me suis mise à espérer, à rêver et à m’imaginer le bonheur.

Innocente comme une petite fille j’aurais du me méfier de cette personne, mais voilà… pour me changer les idées de cette aventure romanesque qui s’est terminée dans la tristesse et la déception j’écris sur ce clavier tout ce que mon cœur ressens... tristesse, déception d’un amour blessé … peut être que dame la lune a entendu ma prière dans l’air du soir tout près de cette étoile qui brille et scintille dans ce ciel et a perçu mon cri. Je n’ai pas de temps pour m’apitoyer sur mon sort, pour avoir une autre peine d’amour, pour me morfondre, pour ne plus te voir… La vie continue.

Partout je ne vois que des cendres et pourtant rien n’a brûlé.

Ce n’est pas mon cœur que tu voulais simplement, mais surtout la chaleur d’une femme, tu l'as pris quand même tu ne m’as pas dit que tu partais...à ton silence j’ai saisi que je n’avais plus de temps à perdre à essayer de comprendre… je n’ai plus de temps à perdre et doit  vivre ma vie…

...pourtant dans la nuit dansaient nos deux corps enlacés ils se sont déchaînés par nos profonds gémissements, à l’envie de mes secrets cachés au plus profond de moi-même, se sont assouvis. La lune complice de nos ébats illuminait nos chairs parsemées d’éclats. Elle observait chacun des gestes de notre désir et nous écoutait savourer notre plaisir. Je me fondais dans la chaleur de tes lèvres brûlantes pressées contre les miennes à tout jamais j’aurais voulu être tienne … Ce matin tout est devenu clair pour moi le ciel est maintenant blanc…Une page de ma vie se termine ainsi, et de lui ce personnage de mes rêves, de toi je ne suis marquée que d’une image pour la vie….

Je t’ai pardonné…

GinVal

Retour au  Sommaire

  Hit-Parade

Copyright©1998/2010 ACCIM - Advertising & Consulting - Concept Internet Multimédia