Espace francophone... un art de vivre

Accueil | Jeux - Sons MP3 | Horoscopes | Salle de chat | Restaurants | Recettes-cuisine
Karaoké
| Humour | Sélection | Moteurs de recherche | Infos | Pays à visiter | Partenaires

S’il vous plaît écoutez ce que j’ai à dire…

Ne me laissez pas jouer de mauvais tour, ne vous fiez pas au masque que je porte. Oui je porte un masque, même des masques, que j’ai peur de laisser tomber, des masques qui ne me ressemblent pas du tout. Je suis passé dans l’art de prétendre et de faire comme si cet art était devenu ma deuxième nature. Mais ne vous laissez pas duper pour l’amour de Dieu, Je donne l’impression que je me sens en sécurité intérieurement et extérieurement que je m’appelle confiance et que je suis le modèle parfait de la personne calme, que tout va bien et que je suis toujours à la barre et que je n’ai besoin de personne. Non ne me croyez pas s’il vous plaît !

Mon devoir vous semble peut-être sans heurt, ça c’est mon masque, mon masque qui change constamment et camoufle mon vrai moi. Derrière ce masque se cache la vraie personne que je suis. Je suis sans suffisance insatisfaite, confuse, craintive et très seule.

Mais je me cache, je ne veux pas que les autres sachent. Je suis prise de panique à l’idée de me montrer faible, vulnérable et craintive. Voilà pourquoi je fais tant d’efforts pour me créer des masques car je suis nonchalante un peu blasée et me dérobe aux regards perspicaces. Pourtant je n’ai qu’une seule bouée de sauvetage ces regards...

Je le sais très bien à la condition qu’ensuite on m’accepte et qu’on m’aime. C’est mon seul moyen pour me libérer de moi-même de la prison que je me suis bâtie que j’ai érigée avec tant de soin et où je me suis enfermée.

C’est le seul moyen qui me fera saisir ce que je n’arrive pas à saisir par moi-même car j’ai une grande valeur mais ça je ne vous le dis pas, je n’ose pas: j’ai peur...

j’ai peur après m’avoir vu vraiment, que vous ne m’acceptiez pas que vous ne m’aimiez pas.

Je crains que vous m’estimiez alors que vous riez de moi et vos rires me tueraient. J’ai peur qu’au fond je ne sois rien que je ne vaille rien. J’ai peur que vous le découvriez et me rejetiez.

Alors je joue, je joue désespérément à prétendre que Je me montre confiante alors qu'au fond de moi un enfant tremble. Commence alors la parade des masques et ma vie devient un trompe l'oeil...

Je fais la conversation sans quitter la surface, je parle pour parler doucement. Je vous parle de tout ce qui n’en vaut pas la peine et jamais de ce qui compte vraiment pour moi ni de l’enfant qui pleure au fond de moi. Lorsque je joue à mon petit jeu ne vous laissez pas duper par ce que je dis. S’il vous plaît écoutez-moi attentivement et entendez ce que je ne vous dis pas ce que je me sens incapable de dire ce que j’ai besoin de vous dire si je veux survivre, mais que je ne peux pas dire...

Je déteste me cacher, honnêtement ! Je déteste le jeu superficiel auquel je joue, ce jeu qui sonne faux. Au fond je veux vraiment être sincère et spontanée être moi et j’ai besoin de votre aide pour y arriver vous devez absolument me tendre la main même si je vous donne l’impression que ce n’est pas ce que je veux, que ce n’est pas ce dont j’ai besoin...

Vous seul pouvez m’aider à remettre des étincelles dans mes yeux, à éliminer l’expression de "morte vivante" qu’il y a parfois dans mon regard. Vous seul pouvez m’aidez à reprendre vie. Chaque fois que vous êtes doux et chaleureux avec moi...

 

GinVal

Retour au  Sommaire

  Hit-Parade

Copyright©1998/2010 ACCIM - Advertising & Consulting - Concept Internet Multimédia